Une des plus grandes résidences d’Europe

Château baroque de Mannheim

Stuckornamente im Bibliothekskabinett von Schloss Mannheim; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele
Un joyau d’importance

Le cabinet de Bibliothèque

Le cabinet de Bibliothèque de la princesse-électrice Elisabeth Augusta von der Pfalz est resté en grande partie indemne après les destructions dues à la Seconde Guerre mondiale. On peut y admirer des murs richement décorés avec des étagères à livres dissimulées derrière des portes grillagées.

Cabinet de Bibliothèque au château de Mannheim ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, auteur inconnu

Le cabinet est conservé encore aujourd’hui dans son état d’origine.

Apogée du style rococo

Le petit cabinet est situé au rez-de-chaussée du bâtiment principal et faisait partie d’un appartement de jardin privé de la princesse-électrice. Ce petit cabinet est la seule des quelque 500 pièces du château à avoir été conservée dans son état pratiquement original. Le maître d’œuvre lorrain Nicolas de Pigage (1723-1796) a non seulement supervisé l’aménagement de l’intérieur de la bibliothèque de la cour, mais il a également été responsable de ce cabinet privé enchanteur, construit entre 1755 et 1757. Malgré sa décoration foisonnante, la pièce produit un effet très harmonieux et équilibré.

Ornements en stuc dans le cabinet de Bibliothèque au château de Mannheim ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele

Une rocaille représentative du style rococo.

Un chef d’œuvre d’art décoratif plein d’attraits

Les murs sont recouverts de panneaux de bois sculptés et colorés. Les étagères étaient dissimulées derrière des portes grillagées. Les sculpteurs de la cour Augustin Egell et Johann Matthäus van den Branden ont réalisé les sculptures sur bois. L’atelier de Giuseppe Antonio Albuccio était responsable du stuc du plafond. L’ébéniste Frank Zeller a recouvert le sol d’un parquet au motif élégant.

Un lieu de retraite pour la princesse-électrice

Des muses et scènes allégoriques confèrent à la salle une atmosphère gaie et sensuelle. Philipp Hieronymus Brinkmann, directeur du cabinet de peinture, a exécuté les peintures aériennes en rose et vert clair. Malheureusement, elles ont été perdues pendant la Seconde Guerre mondiale et peuvent maintenant être considérées comme une reconstitution. Cette pièce gracieuse avait une signification particulière aux yeux de la princesse-électrice Elisabeth Augusta : elle y disposait de sa propre bibliothèque, où elle pouvait se retirer avec des personnes de son entourage intime.

Deckengemälde im Bibliothekskabinett von Schloss Mannheim; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Urheber unbekannt
Porträtkartusche im Bibliothekskabinett von Schloss Mannheim;  Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele

Une pièce à l’ambiance particulière pleine de détails sophistiqués : ici les peintures au plafond et aux murs.

En savoir plus

Œuvres d'art et pièces
Époques stylistiques
Travail et loisirs

Veuillez sélectionner un maximum de 5 mots-clés.